Réglementation Thermique 2012

 

 

RT 2012, ENJEUX ET OBJECTIFS

 

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations énergétiques des bâtiments.

L’objectif de cette Réglementation Thermique est défini par la loi sur la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement. Elle s’inscrit dans une politique mondiale qui a pour acte fondateur le Protocole de Kyoto, et dont l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cet objectif reprend le niveau de performance énergétique défini par le label BBC-Effinergie. Et, cela implique, depuis le 1er janvier 2013, que tous les exposants présentent une consommation d’énergie inférieure à 50 kWh/m²/an pour le neuf (et 80 pour la rénovation). 

La Réglementation Thermique « Grenelle Environnement 2012 » est avant tout une réglementation d’objectifs qui repose sur 3 exigences :

  • L'exigence d’efficacité minimale du bâti : le besoin bioclimatique ou « Bbiomax »
  • L'exigence de consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire : le « Cepmax »
  • L'exigence de confort d’été Tic


LA MENUISERIE ET SES PERFORMANCES

 

Les performances énergétiques (Uw/Sw/TLw)

3 critères permettent d’établir le bilan énergétique de la fenêtre :

  • L’isolation thermique de la menuiserie vitrée (Uw) - Isolation
  • Le facteur solaire (Sw) – Chaleur naturelle
  • Le facteur de Transmission Lumineuse (TLw) - Lumière naturelle

L'étanchéité

L’indice réglementaire est le Q4 PaSurf. C’est le ratio du débit de fuites à 4 Pascals (exprimé en m³ d’air par heure) rapporté à la surface de parois froides hors plancher-bas du bâtiment (exprimée en m²). Son unité est le m³/ (h.m²).

 

  • Les valeurs seuils à ne pas dépasser :
  • 0,6 m³/ (h.m²) en maison individuelle 
  • 1,0 m³/ (h.m²) en immeuble collectif

 

C’est le classement A*E*V* et la qualité de pose qui permettent d’assurer la bonne étanchéité de la fenêtre.

Pour répondre à l’exigence de 0,6 m3/ (h.m²), un classement A*3 ou A*4 comble efficacement cette attente.